”La terre, il se pourrait bien après tout que ce soit une espèce
de merveilleux petit appareil enregistreur, plaçé là par on ne sait qui,
pour capter tous les bruits qui circulent mystérieusement dans l’Univers.”
Pierre Reverdy - ”En vrac” - 1929

”J’entends tous les bruits de la terre grâce à mes oreilles et mes nerfs de cristal
dans lesquels circulent le feu du ciel et celui des volcans.”
Michel Leiris - ”Le point cardinal” - 1927

"La terre est un juke-box éclairé par le soleil"
Gordon Hempton

"Go, go, go! ... Go! go! ..."
John Lee Hooker

12/02/2021

Ghédalia Tazartès

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre ami Ghédalia Tazartès, artiste français inclassable, s'est éclipsé pour rejoindre un autre monde, au-delà de ses univers propres dans lesquels il savait nous emporter. Sa voix et ses mélopées resteront gravées à tout jamais dans nos esprits.

“Beaucoup revendiquent un cinéma pour l’oreille, dans cette catégorie, Ghédalia Tazartès est de loin le plus grand de tous. Sa musique assemble des éléments sonores de toutes natures et de toutes provenances. Tout peut surgir d’un moment à l’autre quand on ne s’y attend pas et c’est toujours ce que l’on n’attend pas. On navigue entre Orient et Occident ou on ne sait où. Il y a surtout sa voix ou plutôt ses voix, car elles sont multiples, elles tissent des motifs incantatoires aux pouvoirs hypnotiques, mais il n’y a pas chez lui d’extase monacale ou de dépouillement, Ghédalia Tazartès fait dans la profusion, l’abondance, une jubilation jusqu’à la transe de sons et de mots malaxés dans différentes langues...” - Dominique Grimaud - source

Avec minutie, et en total autodidacte, il compose pendant près de quarante ans pour le théâtre et le monde de la danse, se produit en concert et publie de nombreux disques magistraux et superbement hors normes.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 _______

Quelques inédits à écouter:

En 1985, il participe à la production de la cassette Tabu, un projet d'Anne Frémy consistant à introduire les mondes de l'art dans les piscines publiques. Avec la complicité de la soprano  Yumi Nara, il propose une pièce sonore.



 

 

 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
"L'idée de folklore imaginaire aura rarement été aussi appropriée. Ghédalia Tazartès s'invente un monde qui semble s'inspirer de différentes traditions qui ont traversé son "pays". Il se réapproprie ou recrée les idiomes de certaines musiques traditionnelles. Notre oreille semble distinguer des sonorités de clavecin, d'harmonium, de khêne vietnamien, un fragment de la chanson populaire "En passant par la Lorraine", autant d'éléments manipulés par Ghédalia Tazartès avec son magnéto à bandes Revox et un échantillonneur." - source
 
 
_______
 
Pour les besoins de la chorégraphie "La maison d'Espagne" d'Odile Duboc, en 1991, il enregistre au Tapage Club avec David Coulter une pièce inédite et sans titre.



 


4 commentaires:

Eric Mattson a dit…

je suis si triste d'apprendre ainsi ce départ.

Depuis des années je pense à des retrouvailles avec cet être inoubliable rencontré jadis à Montréal et à Berlin (CTM). Nous avions parlé de nous voir à Paris, lors de l'une de mes rares visites, là où malheureusement nous ne pouvons aujourd'hui nous rendre.

debout a dit…

https://julietippex.com/roster/ghedalia-tazartes/

debout a dit…

Avec une astéracée dan son prénom, Tazartès était le fleuriste de la mélopée.

debout a dit…

danS