”La terre, il se pourrait bien après tout que ce soit une espèce
de merveilleux petit appareil enregistreur, plaçé là par on ne sait qui,
pour capter tous les bruits qui circulent mystérieusement dans l’Univers.”
Pierre Reverdy - ”En vrac” - 1929

”J’entends tous les bruits de la terre grâce à mes oreilles et mes nerfs de cristal
dans lesquels circulent le feu du ciel et celui des volcans.”
Michel Leiris - ”Le point cardinal” - 1927

"Go, go, go! ... Go! go! ..."
John Lee Hooker

26/05/2018

Kassé Mady Diabaté

 @ Habibou Kouyate / AFP

Le grand djeli (griot en langue Malinké) malien Kassé Mady Diabaté (photo: en avril 2016 à Bamako) nous a malheureusement quitté, à l'âge de 69 ans, il y a quelques jours. Cette grande voix mandingue ne cessera de nous manquer, perpétuant l'héritage de la culture mandingue et de ses aïeux musicaux.

L'écoute d'un de ses disques récents, "Kiriké", au côté de nos amis Ballaké Sissoko et Vincent Segal, n'a jamais cessé de me ravir. Franchement conseillé!
 
Sans oublier les formations dont il a fait partie, le formidable orchestre "Maravillas de Mali", devenu en 76 le "Badema national du Mali", et aussi bien sûr l'"Orchestre régional Super Mandé de Kangaba", "L'Orchestre instrumental du Mali", ni ses incursions au sein de "Songhaï 2", avec le groupe flamenco "Ketama", ou bien avec Taj Mahal et Toumani Diabaté


"L'homme à la voix de velours"


Aucun commentaire: