”La terre, il se pourrait bien après tout que ce soit une espèce
de merveilleux petit appareil enregistreur, plaçé là par on ne sait qui,
pour capter tous les bruits qui circulent mystérieusement dans l’Univers.”
Pierre Reverdy - ”En vrac” - 1929

”J’entends tous les bruits de la terre grâce à mes oreilles et mes nerfs de cristal
dans lesquels circulent le feu du ciel et celui des volcans.”
Michel Leiris - ”Le point cardinal” - 1927

"Go, go, go! ... Go! go! ..."
John Lee Hooker

21/10/2020

12 instrumenter til Henning

 


The Danish multi-instrumentalist and composer Anders Lauge Meldgaard works in a wide field of musical expressions, ranging from contemporary music to free improvisation over sound installations, songwriting, orchestral midi collages, chamber music, mixtapes, noisy works for electric guitar sextet and lately also electronic music. The tension between composition and improvisation is often used as a motivating force to propel his musical adventures. He has formerly released critically acclaimed albums under the alias Frisk Frugt.

 


"12 instrumenter til Henning" is a new arrangement that sees Meldgaard exploring
the music of the Fluxus artist and composer Henning Christiansen. A trio piece by
Christiansen from 1975 is the source material for a bright and stimulating new work for extended
chamber ensemble, with the tonal language the original blossoming outwards via Meldgaard’s own brilliantly colourful sound palette. 

The album was released last September on vinyl and digital on the label År & Dag  that Meldgaard is part of.

Note by note, Meldgaard has transformed the music of Christiansen from the original trio score into a new radiant composition. Each part is rewritten through a thoughtful system created by Meldgaard, who reflects on the proces: “I’ve imagined how Hennings piece has grown older, the instruments have grown in size, they’ve propagated and changed their pace”. The three original instruments mutate into twelve for classical trained musicians who all play in their individual tempo during the entire piece.

 

 

to listen to

press kit

***

16/10/2020

Jankélévitch et Satie


 
 

Vladimir Jankélévitch (1903-1985), est un philosophe et musicologue français qui a marqué de nombreuses générations d’étudiants par ses cours de morale et de métaphysique.

Autour d’Erik Satie , son ironie et son humour qui apparaît souvent dans les annotations écrites de ses partitions, une rencontre est organisée (date indeterminée) entre Vladimir Jankélévitch, Jean-Joël Barbier, pianiste, Violette Morin, philosophe et Eric Binet.

”Pourquoi est-il plus facile d'ennuyer les gens que de les amuser?”  Erik Satie

 

Jean-Joël Barbier (1920-1994), est un interprète des œuvres pour piano de Satie dont il enregistre une intégrale au début des années 70.

 


Signalons à cette occasion qu’Ornella Volta qui se passionnait pour le compositeur français est décédée en août dernier. Elle devint présidente de  la Fondation Erik Satie qu'elle créa en 1981. Au cours de sa carrière, elle consacra de nombreux ouvrages à Satie, comme entre autres ”L’Ymagier d’Erik Satie” (Francis van de Velde - 1979), ”La Banlieue d’Erik Satie” (Macadam & Cie - 1999) et ”Satie et la danse” (Plume - 1992).


"Rencontre : Jankélévitch à propos de l'humour d'Erik Satie"

signalons  que Jean-Joël Barbier et Vladimir Jankélévitch interprètent le ”Prélude des morceaux en forme de poire”  (vers 25’)


”Tout le monde vous dira que je ne suis pas un musicien… La première fois que je me servi d’un phonoscope, j’examinai un si bémol de moyenne grosseur. Je n’ai, je vous assure, jamais vu chose aussi répugnante… … l’avenir est donc à la philosophie”  Erik Satie




10/10/2020

L'acoustique des lieux

Alain Michon est un artiste sonore qui vit à Toulon.

Après son expérience de danseur chorégraphe au sein du collectif Lolita, il se tourne vers la création sonore en s'intéressant particulièrement aux liens qui existent entre phénomènes sonores et acoustique des lieux. Enseignant pendant de nombreuses années à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris (ensb-a), il anime expérimentations au seing desquelles les corps et les voix des acteurs/interprètes sont mises en jeu dans les différents espaces acoustiques possibles de l'école. 

 

Alain Michon is a sound artist located in Toulon, France.  After his experience as a dancer choreographer within the Lolita collective, he involved to sound creation, particularly interested in the links that exist between sound phenomena and the acoustics of different places. As a teacher for many years at the Ecole des Beaux-Arts in Paris (ensb-a), he leads experiments in which bodies and voices are brought in the different possible acoustic spaces of the school.


Passionné d'enregistrement sonore et ses techniques, travaillant souvent hors des studios, il enregistre in situ ses amis musiciens. Ses travaux de création personnels sont à entendre dans  des installations pour des galeries d'art, des films pour des chorégraphes... 

Aussi, il affectionne particulièrement les bords de mer et leurs sonorités qu'il collecte régulièrement, les voix, les langues, les moteurs et il réalise des documentaires sonores, tout comme il met en scène et en espace (sonore) "La prose du transsibérien ou la petite Jeanne de France"  de Blaise Cendrars.

 

Enthusiast about sound recording and its techniques, he often works outside of the studios and  records his musical friends in situ. His personal creative works can be heard in installations for art galleries, movies for choreographers ... He also is particularly fond of the seaside and their sounds that he regularly collects, as well the voices, languages and  engines. He makes sound documentaries, and directed, for example, "La prose du transsibérien ou la petite Jeanne de France", a poem by Blaise Cendrars.





Extrait de "La prose du transsibérien et de la petite jehanne de france" de Blaise Cendrars - lecture Max Michon pour Soirées Nomades/Fondation Cartier - 1996

***

A découvrir.

To deeply discover.

 

Playlist

La mer


صوتيات المبنى

08/10/2020

Partita for violin

https://en.wikipedia.org/wiki/Witold_Lutos%C5%82awski

"Partita for violin and orchestra"  was composed by Witold Lutoslawski in 1988.
The first performance took place on January 10, 1990 in Munich. Anne-Sophie Mutter was accompanied by the Munich Philharmonic Orchestra, conducted by Lutosławski himself.

 Witold Lutosławski played the violin till the age of nineteen and continued to perform as a concert pianist after the war (...) 
The Partita is one of the compositions in which Lutosławski attempts a synthesis of his previous string' works, turning to, among other things, the sound gestures from the period before "Funeral Music".  
 

 


Anne-Sophie Mutter, violin. 
Antoni Wit, conductor. 
Warsaw National Philharmonic Orchestra
 
 
 
 
 
 
Partita for violin & orchestra (17') 
& 2 other pieces : "Interlude for orchestra" & "Chain 2"



***** 
& don't miss the "13 solo strings" conducted by Witold Lutoslawski himself

02/10/2020

XYZ







lexique (en cours) de mots rares, anciens, parfois inusités ou méconnus, 
tous relatifs au monde du sonore et du musical
 
***
 
Xénophon : s.m. Instrument de musique militaire, en usage chez les guerriers antiques . ”Alcibiade fut accueilli au son du xénophon” - HÉRODOTE

***
Yeulage  : s. m. : Cri de guerre.
 



 
 
 
 
 
 
 
Youyou : Technique vocale propre aux femmes du Maghreb, utilisant des sons modulés et très aigus pour manifester une émotion collective lors de rassemblements: joies et (ou) colères.
 
***
 Za : Syllabe dont on se servait autrefois pour désigner le si bémol.
 



 
 
 
 
 
 
 
Ze-ze : argot populaire  Chanteur ou chanteuse qui blèse, en plaçant la langue entre les dents pour prononcer les s ou les j, ce qui fait parler ze-ze.

Zec :
n. m. Zest. " Parlez françois, hebrien ou grec ; C'est tout ung ; je n'en donne un zec. " (La Curne)

Zif zaf, zef zof, sof saf,
: Onomatopée exprimant le son d’un coup de fouet.

Zigouner :
v.tr. Faire le bruit d'une scie qui coupe mal . origine : Corse
 



 
Zinc (avoir du) argot  Avoir un organe vocal bien timbré.

Zingara (alla)
: (à) la manière tzigane.
 
 
 
***
 
lexique (en cours) de mots rares, anciens, parfois inusités ou méconnus, 
tous relatifs au monde du sonore et du musical : de A à Z

sources : CNRTL /  ”Orchésographie” de Toinot Arbeau (1589) / ”Dictionnaire de musique” - 1768 - Jean-Jacques Rousseau / ”Sommets de la musique” par C.HÖWELER - 1958 - éditions Daphné, Gand, Belgique / ”La gazette musicale” / Petit dictionnaire des mots rares et anciens / Dictionnaire historique de l’ancien françois par Jean-Baptiste de La Curne de Sainte-Palaye / ”Pour tout l’or des mots” de Claude Gagnière - Bouquins/Robert Laffont - 1997 / Dictionnaire des mots rares et anciens de la langue française / Dictionnaire de musique, Léon et Marie Escudier (1872) / Emile Gouget ”Metronimo” argot musical  (1892) / ”La puce à l’oreille” Claude Duneton - ed. Stock 1978 /



***


 


24/09/2020

Rares instruments


Ophicléide: n.m. Instrument métallique de musique à vent, de la famille des cuivres, qui a remplacé, au XIXe siècle, l'ancien serpent, à usage religieux mais aussi militaire. L’étymologie du mot provient du grec ὄφις, ophis qui signifie ”serpent” et de κλείς, -δός, kleis, -dos qui signifie ”clé”.





L'ophicléide a remplacé le serpent à l'église puis a intégré l'orchestre symphonique (Berlioz en fait usage, notament dans sa Symphonie Fantastique) dès 1817 avec l'opéra "Olimpia" de Gaspare Spontini.

«[...] Le timbre de ces sons graves est rude, mais il fait merveilles, dans certains cas, sous des masses d’instruments à cuivre. Les notes très hautes ont un caractère sauvage dont on n’a peut être pas encore su tirer parti. Le médium, surtout lorsque l’exécutant n’est pas très habile, rappelle trop les sons du serpent de cathédrale et du cornet à bouquin; je crois qu'il faut rarement les laisser à découvert. Rien de plus grossier, je dirais même de plus monstrueux et de moins propre à s’harmoniser avec le reste de l’orchestre, que ces passages plus ou moins rapides, écrits en forme de solos pour le médium de l’ophicléide dans quelques opéras modernes: on dirait d’un taureau qui, échappé de l’étable, vient prendre ses ébats au milieu d’un salon ». in "Traité de l'orchestration" de Berlioz

   2 serpents du XIXeme

Mais à la fin du XIXème siècle, l'ophicléide, du fait de l'inégalité de son timbre, tombe en désuétude. Il est alors remplacé par le tuba, instrument à piston,  beaucoup plus puissant et stable.

***

Toutes les images ont été prises à l'occasion d'une exposition d'instruments à vent, "Cuivres d'avant", que collecte le musicien Jacques Couvez. Une partie de sa collection, qu'il expose ici et là au fil du temps, est à voir sur son site "Vents d'avant" 


   cornet à deux pistons - circa 1840

  cor naturel-Finck - Strasbourg - avec ses 9 tons

____________________________________________




La pandore est un instrument à cordes pincées, du genre luth, inventée autour de 1562 par le constructeur anglais John Rose, instrument de la famille des cistres. 
6 à 9 chœurs doubles acier et laiton, frettage métallique et forme de caisse assez tourmentée. La pandore est souvent utilisée dans les "Broken Consort" dans le rôle de basse continue.


 ***

23/09/2020

Morley & Orcutt guitar duet


An amazing  guitar duo with Bill Orcutt and Michael Morley (guitar player of The Dead C.  and Gate) in regard of their Palilalia's LP "Electric guitar duets", reissue of Land & Sea’s limited 2016 tape recorded at the L&S gallery in Oakland.

"Land & Sea" recorded in 2016

 

 and as a bonus track , a Bill Orcutt's solo evocating what we call in french langage  "murmure" , which basically means whisper in english. 

Bill Orcutt - "the world without me"  with this amazing clouds of starlings!

 

*"{ø}"*