”La terre, il se pourrait bien après tout que ce soit une espèce
de merveilleux petit appareil enregistreur, plaçé là par on ne sait qui,
pour capter tous les bruits qui circulent mystérieusement dans l’Univers.”
Pierre Reverdy - ”En vrac” - 1929

”J’entends tous les bruits de la terre grâce à mes oreilles et mes nerfs de cristal
dans lesquels circulent le feu du ciel et celui des volcans.”
Michel Leiris - ”Le point cardinal” - 1927

"L'écoute, c'est l'ombre de la composition"
Pascal Dusapin

"Go, go, go! ... Go! go! ..."
John Lee Hooker

19/08/2022

Déficit Des Années Antérieures

 

 
Déficit Des Années Antérieures, autrement dit DDAA est un groupe français toujours en activité. Depuis 1979, sortie de la première cassette de DDAA , les trois membres du groupe n'ont pas changé. Surprise et coïncidence! il fut rapidement évident que les initiales DDAA étaient l’anagramme de DADA. En plus de vingt ans le groupe a participé à plus d'une trentaine de compilations à travers le monde, travaillé sur une vingtaine de concerts performances, collaboré avec d'autres artistes et enregistré, notamment sur leur propre label Illusion Production : cassettes (6) 45t (6) 33t (4) cd (5) 25cm (1) et tourné sept vidéos, et l'aventure continue...... 
 
Déficit Des Années Antérieures, also titled DDAA, is a French underground band still in activity. Since 1979, when the first DDAA cassette was released, the three members of the band are still the same ones. As a coincidence, it was quickly apparent that the initials DDAA were an anagram of DADA. In more than 20 years the band has participated in more than 30 compilations around the world, worked on twenty performances or concerts, collaborated with other artists and recorded, in particular on their own label Illusion Production: cassettes, EPs, LPs, CDs  and shot seven videos, and the adventure continues......


 

Ses 3 membres sont:

Jean Luc André : voix, piano, percussions, guitare.
Jean-Philippe Fee : voix, guitare, basse.
Sylvie Martineau : voix, percussions, etc. 

"Issu des beaux arts de Caen et actif depuis le début des années 80 en France, le plus connu des groupes inconnus de post-punk experimental-indus-dadaïste, radical et grimaçant,
DDAA ne laisse pas indifférent dans la recherche des sons à l'aide de méthodes primaires, spontanées, et anti-pop jusqu'à la moelle bien que présentant des phrases cultes et absurdes qui font office de "refrain", des borborygmes inquiétants, des chants engourdis ("Geisha girls") des percussions tribales ("Kembou") et autres sons concrets rugueux, comme un nuage de sable dans le pique-nique. Les amateurs de Tuxedomoon ou Nurse with Wound y trouveront leur compte, tout en découvrant cet héritage de la scène de Ralph records, Fred Frith, etc, et son impact sur la France dans les 80's (on pense également aux plus synthétiques Ptôse).
C'est un honneur de les recevoir sur ce label à refaire et repassable qu'est le notre. Welcome to DDAA !"

une chronique de Charles Phaser

 
 
 
 
avec quelques uns des titres de leurs publications qui expriment bien leur esprit:
 
 Prehistoric rejet, La famille des saltimbanques, Submusique, Noise for the building, Nouvelles constructions sonores sur fondations visuelles, Nouveaux bouinages sonores, Défragmentation des pierres qui chauffent,  Dada est mort, Dans la nuit du souterrain scientifique, Aventures en Afrique, Cataclysme de bruits de seaux en métal qui roulent, 5 faux nids 6 faux nez, Pourriture cubique, De Gaulle à Bayeux, un opéra Maracayace 


in english langage: nouveaux bouinages sonores

***
Avec Jean-Luc André, 90 minutes autour de DDAA pour l'émission EPSILONIA sur Radio Libertaire

et un extrait sonore de l'émission
 

 
 
 
 

><I><

Aucun commentaire: