”La terre, il se pourrait bien après tout que ce soit une espèce
de merveilleux petit appareil enregistreur, plaçé là par on ne sait qui,
pour capter tous les bruits qui circulent mystérieusement dans l’Univers.”
Pierre Reverdy - ”En vrac” - 1929

"Le rôle de l'artiste créateur est de créer des lois, non pas de suivre celles qui sont déjà faites"
Ferruccio Busoni

"Go, go, go! ... Go! go! ..."
John Lee Hooker

27/07/2019

Mireille Chamass-Kyrou



Mireille Chamass-Kyrou est née d’une mère française et d’un père palestinien au Caire en 1931.
Elle travaille tôt le piano et complète sa formation à Paris à partir de 1955.
 


Elle étudie l’harmonie avec Olivier Messiaen avant de rejoindre le GRM (Groupe de Recherche Musicale) créé par Pierre Schaeffer.
Elle travaille alors sur ses propres travaux et sur l’idée de créer l’équivalent de la notation musicale académique pour la musique concrète. Si cette nouvelle musique a l’ambition de devenir la nouvelle musique classique, elle se doit d’être reproductible, et donc de pouvoir être écrite.
Des éléments de ce travail se trouve inclus dans  ”Le traité des objets musicaux” de Pierre Schaeffer.
Elle quitte le GRM en 1961 et épouse Ado Kyrou, réalisateur et écrivain grec, proche du groupe surréaliste dans les années 50, et connu pour son ouvrage Le surréalisme au cinéma
Elle se consacre alors à ses deux enfants Ariel et Axel.



https://www.discogs.com/fr/Various-Musique-Concr%C3%A8te/release/293529

Utilisant comme principales sources sonores un peigne et une plume,  ”Etude 1”, seule de ses pièces officiellement enregistrée, figure sur l'album mythique ”Musique concrète”,  édité par Philips en 64, aux  côtés de compositions de Pierre Schaeffer, Iannis Xenakis et Luc Ferrari.
 


Merci à ”Nostalgie de la boue” de nous laisser l’occasion d’écouter deux autres de ses pièces, 
comme ”Film Musique”, inédite bande originale d’un film expérimental dont on ne sait rien, 
et ”Koro wild”, une pièce qu’elle souhaite être diffusée à l'occasion de ses funérailles.


for english langage information: here
 
 
***

25/07/2019

Few rare instruments


Ophicléide: n.m. Instrument métallique de musique à vent, de la famille des cuivres, qui a remplacé, au XIXe siècle, l'ancien serpent, à usage religieux mais aussi militaire. L’étymologie du mot provient du grec ὄφις, ophis qui signifie ”serpent” et de κλείς, -δός, kleis, -dos qui signifie ”clé”.





L'ophicléide a remplacé le serpent à l'église puis a intégré l'orchestre symphonique (Berlioz en fait usage, notament dans sa Symphonie Fantastique) dès 1817 avec l'opéra "Olimpia" de Gaspare Spontini.

«[...] Le timbre de ces sons graves est rude, mais il fait merveilles, dans certains cas, sous des masses d’instruments à cuivre. Les notes très hautes ont un caractère sauvage dont on n’a peut être pas encore su tirer parti. Le médium, surtout lorsque l’exécutant n’est pas très habile, rappelle trop les sons du serpent de cathédrale et du cornet à bouquin; je crois qu'il faut rarement les laisser à découvert. Rien de plus grossier, je dirais même de plus monstrueux et de moins propre à s’harmoniser avec le reste de l’orchestre, que ces passages plus ou moins rapides, écrits en forme de solos pour le médium de l’ophicléide dans quelques opéras modernes: on dirait d’un taureau qui, échappé de l’étable, vient prendre ses ébats au milieu d’un salon ». in "Traité de l'orchestration" de Berlioz

   2 serpents du XIXeme

Mais à la fin du XIXème siècle, l'ophicléide, du fait de l'inégalité de son timbre, tombe en désuétude. Il est alors remplacé par le tuba, instrument à piston,  beaucoup plus puissant et stable.

***

Toutes les images ont été prises à l'occasion d'une exposition d'instruments à vent, "Cuivres d'avant", que collecte le musicien Jacques Couvez. Une partie de sa collection, qu'il expose ici et là au fil du temps, est à voir sur son site "Vents d'avant" 


   cornet à deux pistons - circa 1840

  cor naturel-Finck - Strasbourg - avec ses 9 tons

____________________________________________




La pandore est un instrument à cordes pincées, du genre luth, inventée autour de 1562 par le constructeur anglais John Rose, instrument de la famille des cistres. 
6 à 9 chœurs doubles acier et laiton, frettage métallique et forme de caisse assez tourmentée. La pandore est souvent utilisée dans les "Broken Consort" dans le rôle de basse continue.


 ***

24/07/2019

Contre!

 
Henri Michaux - in "Qui je fus?" - collection particulière - 1927

Le poète, écrivain et peintre Henri Michaux, dès sa jeunesse, refusa le monde extérieur, celui des autres, avec leurs règles, leurs lois et conventions, leurs usages, n’acceptant de réalité que la sienne, intime et personnelle.
“Contre !” est un poème en vers libres, un cri d’exaspération tragique, d’opposition et de défi. 

CONTRE
"Je vous construirai une ville avec des loques, moi !
Je vous construirai sans plan et sans ciment
Un édifice que vous ne détruirez pas,
Et qu'une espèce d'évidence écumante
Soutiendra et gonflera, qui viendra vous braire au nez,
Et au nez gelé de tous vos Parthénons, vos arts arabes, et de vos Mings.

Avec de la fumée, avec de la dilution de brouillard
Et du son de peau de tambour,
Je vous assoirai des forteresses écrasantes et superbes,
Des forteresses faites exclusivement de remous et de secousses,
Contre lesquelles votre ordre multimillénaire et votre géométrie
Tomberont en fadaises et galimatias et poussière de sable sans raison.

Glas ! Glas ! Glas sur vous tous, néant sur les vivants !
Oui, je crois en Dieu ! Certes, il n'en sait rien !
Foi, semelle inusable pour qui n'avance pas.
Oh monde, monde étranglé, ventre froid !
Même pas symbole, mais néant, je contre, je contre,
Je contre et te gave de chiens crevés.
En tonnes, vous m'entendez, en tonnes, je vous arracherai ce que vous m'avez refusé en grammes.

Le venin du serpent est son fidèle compagnon,
Fidèle et il l'estime à sa juste valeur.
Frères, mes frères damnés, suivez moi avec confiance.
Les dents du loup ne lâchent pas le loup.
C'est la chair du mouton qui lâche.

Dans le noir nous verrons clair, mes frères.
Dans le labyrinthe nous trouverons la voie droite.
Carcasse, où est ta place ici, gêneuse, pisseuse, pot cassé ?
Poulie gémissante, comme tu vas sentir les cordages tendus des quatre mondes !
Comme je vais t'écarteler !"

Henri Michaux - in "La nuit remue" - 1934



-- a Michaux's link to visit  here 


"Contre" dit par Michel Bouquet

22/07/2019

L comme ... (glossaire)




Lagrimoso : adv.  Mot italien marquant un mouvement lent et une expression mélancolique et larmoyante.

Laïus : s.m. Discours long, verbeux et creux. ethym. argot scolaire : le premier sujet de composition française donné à l’Ecole Polytechnique portait sur le discours de Laïus, époux de Jocaste et père d’Œdipe.

Laïusser : v.i. (familier)  Faire un laïus, parler d’abondance.

Lallationn.f.  Vice de prononciation qui consiste à appuyer sur les L mal à propos comme si chacune de ces lettres était double, ou à les mouiller indûment, ou à les substituer à la lettre R.

Lambdaccisme ou Labdacismesubs.masc. orthophonie  Défaut de prononciation (cf Lallation)

Lamento : n. m. Nuance musicale indiquant un ton de lamentation.

Lapa : Longs tubes de cuivre de huit ou neufs pieds, terminés par des pavillons et usités dans les musiques turques.
.
Larigot : n. m. Instrument à vent à perce cylindrique, espèce de flûte ou de petit flageolet, qui n'est plus en usage. Par analogie  Jeu d’orgue, appelé aussi jeu de larigot ou  petit nasard, imitant le son de cette flûte.

”Sur la circonférence de ces cloches fameuses (cathédrale de Rouen) sont gravés les actes de leur baptême, et les vers à la louange de ceux qui les ont fondues ou payées. La plus grosse fut donnée par l’archevêque Odo Rigault, et porte son nom; elle est si pesante que ceux qui la mettent en branle sont autorisés à boire dans le clocher un gallon de vin des celliers de l’archevêque, d’où est venu le proverbe boire à tire la Rigault 
in "La France au XIV° siècle", édité en 1825
cité par Claude Duneton in ”La puce à l’oreille” éditions Stock - 1978




Larynx : n.m. Élément vibrateur du système phonatoire permettant de créer une discontinuité dans la colonne d’air expiratoire afin d’engendrer une onde sonore.

Leitmotiv : n. m. Mot allemand signifiant ”motif conducteur” qui est répété pour caractériser un personnage ou une action.

Lemme :  Silence ou pause d'un temps bref dans certain rythme.

Leut : Nom ancien du luth.



Libretailleur  : subst. masc.  Librettiste sans talent, qui taille dans le répertoire d'autrui

Limma   : subst. masc.  Intervalle de la musique grecque, lequel est moindre d'un comma que le semi-ton majeur, et, retranché d'un ton majeur, laisse pour reste l'apotome.

Linéographe :  Instrument destiné à tracer des lignes de musique, imaginé en 1839 par Violette de Brest. Une molette en cuivre, appelée griffe, portant sur sa circonférence une ou deux portées de musique.

Litanie  : subst. fem.  Prière psalmodiée sur des formules mélodiques simples et monotones.

Litierse : n. f.  Chanson des moissonneurs chez les anciens Grecs.

Lithophone : n. m. Instrument idiophone à percussion formée de pierres accordées.




Lituus : Trompette en bronze en forme de pipe (comme le cor des Alpes) utilisée au combat par les romain de l'Antiquité.

Logorrhéen.f.  Flux de paroles inutiles.

Louren.f.  Vieux mot qui signifiait musette, et qui a pris le sens de la danse à la loure, comme gigue le sens de danse au violon.

Lourer : v. t. Lier les notes de musique en appuyant sur la première de chaque temps.

Lumière :  Ouverture communiquant le vent dans l’intérieur des tuyaux d’orgue.

Lur ou Lure : Instrument à vent préhistorique en bronze dans les pays nordiques à l’âge de bronze.

https://en.natmus.dk/historical-knowledge/denmark/prehistoric-period-until-1050-ad/the-bronze-age/the-lurs-of-the-bronze-age/


Lydien
:  adj.  Mode lydien, un des modes de la musique grecque qui convenait à la douleur, qu’on employait dans les funérailles.

-------------

lexique (en cours) de mots rares, anciens, parfois inusités ou méconnus, 
tous relatifs au monde du sonore et du musical : A B C D E F G H I J K

sources : CNRTL /  ”Orchésographie” de Toinot Arbeau (1589) / ”Dictionnaire de musique” - 1768 - Jean-Jacques Rousseau / ”Sommets de la musique” par C.HÖWELER - 1958 - éditions Daphné, Gand, Belgique / ”La gazette musicale” / Petit dictionnaire des mots rares et anciens / Dictionnaire historique de l’ancien françois par Jean-Baptiste de La Curne de Sainte-Palaye / ”Pour tout l’or des mots” de Claude Gagnière - Bouquins/Robert Laffont - 1997 / Dictionnaire des mots rares et anciens de la langue française / Dictionnaire de musique, Léon et Marie Escudier (1872) / Emile Gouget ”Metronimo” argot musical  (1892) /
-------------

16/07/2019

Croquis (de rappel) d'Henri Chopin



Au printemps 1958, Maurice Lemaitre, figure du Lettrisme, 
est le directeur de la publication de "Poésie Nouvelle". 
Y figurent plusieurs textes de poètes dont un étrange "croquis (de rappel)" 
par le poète sonore Henri Chopin.


En écho à ce croquis, la pièce de Chopin intitulée "La civilisation du papier"
diffusée en 1984 dans l'émission "Sonar", animée par Charles Dreyfus et Bernard Gerbaud.







***

11/07/2019

Voice' dreams



After being an actor at the age of 15, Catherine Jauniaux started her vocal career in the early 80s 
with Aksak Maboul and Des Airs (published by the famous label Crammed discs
beside Fred Frith, Chris Cutler, Marc Hollander and other figures of the avant-garde of that period.


She had her first album "Fluvial" with the english experimental artist Tim Hodgkinson (from Henry Cow)
before to join New-York downtown scene in the 90s
where she used to collaborate with the famous cello player Tom Cora
as well with Marc Ribot, Christian Marclay, David Moss,
 Zeena Parkins, Ikue Mori and many other figures of this period.

"With stunning ease, she invents imaginary conversations where several protagonists spring from deep in her throat, 
like rabbits out of a hat, like actors from Japanese Noh theatre."

Comin back in south of France in the late 90s, she played with ErikM, Carole Rieussec, Jean François Pauvros, Sophie Agnel, Phil Minton, Ted Milton, and many others...

"Catherine Jauniaux explore depuis l’adolescence l'art d'utiliser la voix comme un instrument, dans tous les contextes qui mettent en œuvre la création instantanée : théâtre, concert, danse, arts plastiques, bande-dessinée chantée. 
Derrière la grâce et la fragilité, un univers en résonance avec les paysages intérieurs de ceux qui écoutent... 
Froissements d'élytres, écoulement d'eaux murmurantes, envols nocturnes de créatures soyeuses, sanglots opératiques, ondoiements flûtés, mélodies fantômes surgies de folklores incendiés, ballades extra-terrestres, cinéma invisible..." 
 Anaïs Prosaïc

solo at L'espace en cours - 11/09/2016


Ses performances toujours passionnantes mêlent gravité et humour, 
exploration sonore et émotion, abstraction et mélodie. 
"Elle s’inspire souvent de musiques traditionnelles (réelles ou imaginaires) du monde entier, 
mais reste davantage Frères Grimm que professeur d’ethnomusicologie".

--- 
These last months, she is an active member of "Le Grand 8" 
an improvisation orchestra located in Marseille.

and last week, she performed in a trio 
with the saxophone player François Wong and the trombone player Olivier Bost,
for an amazing concert.

trio live in Marseille, somewhere in "Belle de Mai" - july 2019 (excerpt)

***

07/07/2019

João


A great respect for João Gilberto who flied away yesterday,
reminding the famous "Besame Mucho" mix whe did,
Francis Falceto and I, 30 years ago, 
a 2 hours special program for the swiss "Radio Couleur 3"
with, among others, João's version,
probably one of the 10 best interpretations of this tune (among quite 250).




***

03/07/2019

Estival Jazz




"Jazz on a Summer's Day" is a concert film set at the Newport Jazz Festival
 in Rhode Island, during the famous 1958 edition,
directed by commercial and fashion photographer Bert Stern.



with
Louis Armstrong
 Mahalia Jackson 
Ray Charles 
Anita O'Day 
George Shearing 
Dinah Washington 
Gerry Mulligan Quartet with Art Farmer 
Big Maybelle 
Chuck Berry 
Chico Hamilton Quintet 
Thelonious Monk Trio



The film mixes images of water and the city with the performers and audience at the festival. 
It also features scenes of the 1958 America's Cup yacht races. 



Great moments with amazing artists!




-_-_-_-
+