"Music is the cup that holds the wine of silence. Sound is that cup, but empty. Noise is that cup, but broken.”

Robert Fripp


24/06/2017

Bi-Neumes

"Neumes Rythmiques" is a piece composed by Olivier Messiaen in 1966.
The third part of the studies titled "Quatre études de rythme" for piano.

By chance, two parts of this Olivier Messiaen's composition played together in my computer. The result is amazing. The piece is reduced by half time. And the composition persist to be great. Just need two piano players!

20/06/2017

Poetry of the telephone

http://www.bbc.co.uk/programmes/b08v8lzk

Our friend, the english artist Graeme Miller captures the poetry of the landline. In this half hour, we follow the arc of a single call from dialling to hanging up, taking in the sweep across the global landscape of the 20th century. He draws out the private habits and distinctive speech as well as the collective dreams and nightmares of the landlines art and culture.



"Brighstone 428" is a wonderfull radio-show on BBC Radio 3, a sound-drama treating of the poetry of this emotive way to communicate with people (in the 70s: at home, or standing inside a cabin, or out in the traffic' tumult) and the nostalgia of theses old fashioned rings.

"While collaging the mores and cadences of telephone behaviour and speech the piece also lands in the physical space of the landline - the actual line and the real land. The world of the telephone engineer atop a telegraph pole; the village operator, the maintenance or laying of underwater cables, the middle-of-nowhere phonebox which exists oblique to the density of traffic of information and chat.
The plot lines of death and murder stalking the crossed lines of the city, to the call of the worried voice "Are you still there?". All these spaces are opened up with the reassurances and communities of landline use."
extract of the presentation on the BBC3 post

just click here  
and enjoy!


Also highly recommended: this Radio Nova's jingle from the early 80, using some famous "human voice"...

16/06/2017

Grooves (3) - Scott Macleod


Scott Macleod is living in Oakland (California).
Writer and artist, he has made live, time-based, media, conceptual and/or static work 
in the USA and internationally since 1979. 
His installations and paintings have exhibited in the USA
 and in the Czech Republic, Belgium, England, Italy and Germany. 

Beside of a large-scale production, he produced a serie of targets 
which are wall-mounted sculptures made by unwinding rolled-paper dartboards 
& then rewinding them in various configurations. 











an exhibition "Cibles - Targets",
with some Macleod' pieces,
is now located for this summer in Barjols (France)
curated by Christiane Ainsley & Thierry Azam  &  "Artmandat"



14/06/2017

Manhatta



"Manhatta" is a short documentary directed in 1921 by the famous photographer Paul Strand and the painter Charles Sheeler, including excerpts from the writings of Walt Whitman


The movie consists of 65 shots sequenced in a loose non-narrative structure around the city of Manhattan. Completely restored in January 2009 by archivist Bruce Posner, a musical score was added with a music by Donald Sosin, one of today’s leading silent film composers. 

09/06/2017

Mariachi inouïe

 
pic credit: Benjamin Viot

Mariachi is the Nina Garcia's solo project: a radical process around her solid body guitar.
Using the entirety of the instrument as a large palette of sounds as squeaks, roars, rustlings, scrapings, harmonics, metallic impacts, feedbacks, with sometime one or two emerging simple notes and tuned chords, Mariachi make us do an amazing acid-electric-noisy trip.



On the Parisian non-label "No Lagos", her CD compiles different pieces recorded during live performances.

"… un long et tranchant morceau montagneux qui s’enfonce dans le crâne comme l’écho du mauvais temps qui se répercute en montagne. Je ne sais pas à quoi ça tient, peut être la simplicité de l’agencement des sons, la simplicité brutale et décidée des manipulations sur scène, mais il y a quelque chose de très physique dans ce son, quelque chose de tout en muscles et en tension... " - no lagos musique zine, n°1, mars 2015

She sometimes uses to play in duo with the trombone player Maria Bertel: >>>here<<<
and also in trio and quartet with other people.

live at Lausanne Underground Film & Music Festival in Lausanne 20.10.2016

07/06/2017

Tube plane

 
http://www.tedmilton.net/tedmilton/index.html
Way back to the past, last century! 

 

The great poet and sax player Ted Milton who formed in 1979  Blurt, a rough band in between punk-rock and funk attitude.
 

 

 

More funky than the more skinny output of NY parodist James Chance, Ted Milton is a grandiose saxophone player, dissonant "à la Charlie Parker", boucing around and some times pure nevrotic sound collagist, as well a great voice screaming with full of energy, reminding The Ex's atmosphere.


here in "Tube plane", recorded live in Berlin, 1980  
with Ted Milton: sax & vocals - Pete Creese: guitar - Jake Milton: drums 

The footage is from the Prelinger Archives and Public Domain

01/06/2017

Elisabeth Chojnacka


RIP Elisabeth Chojnacka, one of the best harpsichord player in the last decennies, 
so famous for contemporary music...

She loved to play Maurice Ohana (Wamba et Conga - 1983), Henryk Górecki (Concerto pour clavecin - 1980), Toshi Ichiyanagi, Franco Donatoni, Marius Constant, Francis Poulenc, Luc Ferrari, André Boucourechliev, Francis Miroglio, Aldo Clementi, Roberto Carnevale, Betsy Jolas, Manuel de Falla, Jean Wiener, Krzysztof Meyer 
as well lot of contemporary legends just composed for her harpsichord' pieces: György Ligeti, François-Bernard Mâche, Iannis Xenakis, Zygmunt Krauze and Michael Nyman.


"Wamba et Conga" - Maurice Ohana - played by Elisabeth Chojnacka,
Recorded in October 1987 in Studio 107, Maison de Radio France, Paris




https://www.discogs.com/fr/artist/212000-Elisabeth-Chojnacka

"Hungarian Rock" (Chaconne) - György Ligeti by Elisabeth Chojnacka



"Insertions" (de Francis Miroglio) fait aussi appel à la forme ouverte comme Archipel Vb (1970) et Anarchipel (1971) d’André Boucourechliev, ainsi que Musical Box (1970) de Georges Aperghis. ... "Insertions" se compose de huit séquences dont l’enchaînement est libre, et dont la dernière fait appel à l’imagination et à la créativité de l’interprète qui la construit à l’aide de motifs désignés par le compositeur dans les séquences précédentes..." 
Emmanuelle Tat - Le Clavecin en France

https://www.discogs.com/fr/Elisabeth-Chojnacka-Clavecin-2-000-Harpsichord-Cembalo-2-000/master/1027400

"Insertions" composed by Francis Miroglio

Grooves (2)

Jean-Pierre Bourquin - "sans titre" tiré de la série "emballages"


Jean Pierre Bourquin - sans titre

_________________________________________________________

unknown sources





_________________________________________________________

"Etude geste", a work by Marie Reinert




 

28/05/2017

Les voyelles qu'on sonne



L'artiste performer, historien d'art (Fluxus),  
Charles Dreyfus Pechkoff, vrai poète du méta-langage,
voit son ouvrage "Métaphonie - itinéraire dialogique"
publié par les éditions "Le Manuscrit".

"Il invite le lecteur à se promener dans quarante-cinq années de ses jeux de langages. Les phrases ont plusieurs sens et se lisent tout haut, afin que l’oreille participe à cette extraordinaire aventure langagière, une collection de jeux de mots, de calembours."  Alain Frontier, poète et grammairien
 



***
"Le choix  entre Buffet  et  Dubuffet  n’est pas  commode"
 Une performance de Charles Dreyfus Pechkoff 
 filmée à l'Atelier des Vertus le 21 décembre 2016 par A-M.Morice



***
A Chinon (France) son exposition "Y naît l'image innée" est visible jusqu'au 12 novembre 2017

FLOTTEMENT MIRIFIQUE
FIT EFFET FIEFFÉ

"Épiphanie du sens, rencontre entre matière et esprit. La matière façonnée par l’homme et les mots façonnés par l’esprit baptisent les objets et produisent ainsi la métamorphose. Il y a des lustres leur utilité semblait indispensable. J’y pourvois, non pas pour voir, c’est déjà tout vu, j’illustre par mes mots : ils seront gravés. Sans trop d’apparente gravité, poli, sage, je les rends brillants par leur désormais double hors-sens, utile fut-il futile ?"

Charles Dreyfus



***

un "Cri du patchwork" diffusé sur France Musique en 2015.


son interprétation de "Sex Machine", d'après James Brown.

&

more info about "flottement mirifique fit effet"

 
*** 

..."Charles Dreyfus, un inclassable ouvreur de boîtes et de pistes... Une philosophie nourrie au lait de Buster Keaton, par des gags audio-verbaux-visuels.. relais relié d'une longue tradition singulière qui remonte aux sophistes et au Tao."...  Michel Giroud sur Charles Dreyfus

http://charles.dreyfus.online.fr/charlfram.htm

22/05/2017

Dust



"Dust" (1998) is a Robert Ashley's  anti-war opera composed in 1998 with solo voices & pre-recorded orchestra.
Commissioned by the Kanagawa Prefectural Concert Hall (Yokohama) with additional funds from Dorothea Tanning.

Imagine a street corner anywhere in the world, where those who live on the fringes of society gather to talk, to each other and to themselves, about life-changing events, missed opportunities, memory, loss and regret.
Five “street people” recount the memories and experiences of one of their group, a man who has lost his legs in some unnamed war. As part of the experience of losing his legs, he began a conversation with God, under the influence of the morphine he was given to ease his pain. Now he wishes that the conversation, which was interrupted when the morphine wore off, could be continued so that he could get the “secret word” that would stop all wars and suffering.

Performed at La Mama (NYC) in 2009 with Robert Ashley, Sam Ashley, Thomas Buckner, Tom Hamilton, Jacqueline Humbert, Joan La Barbara and "Blue" Gene Tyranny.

to look at & listen on Vimeo

  

18/05/2017

A fingers' dance (2)


 "Jeux d'eau" a composition by Maurice Ravel
played by the amazing (and young in 1977)  Martha Argerich

a pure jewel without any comments !



and don't miss the Liszt's Hungarian rhapsody N°6 recorded in 1966

12/05/2017

Neumes rythmiques

Neume MUS. RELIG.  Subst. masc., gén. au plur.
1. Chacun des divers signes de la notation musicale du plain-chant du Moyen Âge, en forme de point, d'accent ou de trait, dans le plain-chant (écrits sans portée).

2. Signe de notation musicale dans le plain-chant regroupant plusieurs notes sur une seule syllabe, notamment à la finale d'un mot. Neumes d'ornement



"Quatre études de rythme"  pour piano, composées par Olivier Messiaen, ornithologue et rythmicien (tel qu'inscrit sur sa carte de visite)
1949/1950 - 18 minutes
Création par Yvonne Loriod  le 6 novembre 1950, Tunis, "Alliance Française", par Olivier Messiaen 
Création française: Yvonne Loriod

”Vers 1949/50 se place un tournant qui n'affecte pas seulement le style de Messiaen, mais en fait celui de toute la musique contemporaine. Avec ses Quatre Etudes de Rythme, dont Modes de Valeurs..., Olivier Messiaen utilise la technique sérielle, non plus seulement telle qu'elle avait été mise au point par Schoenberg, mais en l'étendant à tous les paramètres du son. Cette étude utilise quatre «modes» : un mode mélodique (36 sons), un mode de durées (24 valeurs), un mode d'attaques (12) et un mode d'intensités (7 nuances). Une règle : dans le déroulement de l'oeuvre, chaque son donné apparaît toujours avec la même durée, la même intensité et la même attaque. Du fait de l'invariance des sons, l'oeuvre dégage à l'audition une certaine impression de monotonie, mais ce sont de ces trois minutes de musique de piano, révélées au cours d'une mémorable soirée des sessions d'été de Darmstadt, que sortit tout le mouvement post-webernien de l'après-guerre qui allait bientôt gagner le monde entier.
”Œuvre sans développement” (Pierre Boulez), cette œuvre de caractère essentiellement expérimental orienta en tous cas tous les jeunes compositeurs de l'après-guerre dans le sens, extrêmement fertile tout d'abord, d'une rigoureuse quantification de toutes les données de l'espace sonore.”

Note du programme du concert du 3 octobre 1981 au Centre Georges-Pompidou.

source
 
"4 études de rythme"
1 - "Île de Feu 1"


dédiée à la Papouasie - Nouvelle-Guinée
2 - "Mode de valeurs et d'intensités"
3 - "Neumes rythmiques"

"En regardant les différentes figures de neumes du plain-chant, j’ai eu l’idée de leur chercher des correspondances, des équivalences rythmiques. Jeu de transposition de plans ; la sinuosité mélodique indiquée par le signe neumatique se muant en groupe de durées. Chaque neume rythmique est pourvu d’une intensité fixe et de résonances aux couleurs chatoyantes, plus ou moins claires ou sombres, toujours contrastées."
4 - "Île de Feu 2"
dédiée à la Papouasie - Nouvelle-Guinée



"Neumes rythmiques" - 1949 - piano: Peter Hill




Olivier Messiaen - in "Le livre du centenaire" - France Musique & Symétrie ed.




 "Mode de valeurs et d'intensités" - 1949 - piano: Federico Marchionda


Philippe Albéra - in "Le livre du centenaire" - France Musique & Symétrie ed.
 

06/05/2017

More orchestras

http://temposenzatempo.blogspot.fr/2016/05/the-amaizo-band.html
Amaizo band - Hammond - Indiana - circa 1940

 
Bethany College Oratorio Society, Lindsborg, Kansas 

Percussion childs' band

 

 
Hawaian guitar school-Victoria-Canada-1930 

  Strings' girls band - unknown date & place

 
Iranian Orchestra for New Music 





03/05/2017

Fen


An amazing concert with the quartet "FEN", in Paris at "Instants Chavirés" late april 2017.

with Otomo Yoshihide  Yuen Chee Wai  on guitars, Yan Jun & Ryu Hankil on laptop, objects, electronic devices.

FEN (Far East Network) fait écho à la radio militaire du même nom mais la force de ce réseau se situe bien ailleurs, dans l’improvisation libre et le regroupement de quatre musiciens originaires de l’Asie de l’Est. Le japonais Otomo Yoshihide, figure de l’onkyo, le coréen Ryu Hankil, le chinois Yan Jun et le singapourien Yuen Chee Wai créent une union artistique totalement affranchie des codes instrumentaux traditionnels.

FEN, or Far East Network (a military radio), is a collaboration between Otomo Yoshihide, Yan Jun, Yuen Chee Wai and Ryu Hankil; well known figures in the experimental music scenes of their respective home cities Tokyo, Beijing, Singapore and Seoul.


01/05/2017

Attention danger travail


Pour ce premier Mai, jour de fête du travail, une chanson "folk".

Dans le film "Attention danger travail" (2003) du documentariste Pierre Carles , il y a une musique du groupe marseillais Dupain, et dont les paroles en occitan sont de Joan Lo Rebeca, poéte, anar, chômeur, marseillais, qui a écrit sur les conditions ouvrières des années 1890.

les paroles de la chanson "Feignant" en français

"Oh mon bon Jean, o mon collègue,
Il m'en arrive une bien bonne!
Mais dans quel espèce de monde vivons-nous?
Ils ne m'ont pas dit: Va-t'en, feignant!
Voici la chose: Dans l'usine
Où j'étais depuis quarante ans
Le patron me faisait la gueule.
Je ne disais rien, mes petits ont faim.
Bien que je prisse pas de pause
Au travail, il n'est pas content,
Au travail, il n'était pas content.

Je voulus en savoir la cause,
Car ça durait depuis trop longtemps.
Hier enfin, ma patience lasse,
J'allai voir mon patron
Et je luis dis, tête basse
"Est-ce parce que je n'en fais pas assez,
Vous trouvez que je travaille trop peu,
Que je ne peux plus vous contenter?"

"Vous commencez à prendre de l'âge",
Me repondit-il d'un air tranquille,
"Depuis quelques temps votre ouvrage
Est mal fait et puis vous êtes feignant.
Si je vous ai gardé jusqu'à présent
C'était par pitié, maintenant c'est fini.
Je vous donne quelques jours encore."
Moi je croyais de m'évanouir.

"Comme un torchon, vous me jetez,
Moi, qui de cent mille manières
Pour vous enrichir me suis courbé."
Il me dit: "Tu ne rapportes plus beaucoup,
Tu es mou, tu vas lentement au travail,
Tu as des cheveux blancs, ton corps se tord.
Et puis tu es feignant, va-t'en, va…
Et puis tu es feignant."



29/04/2017

Contre!

 
Henri Michaux - in "Qui je fus?" - collection particulière - 1927

Le poète, écrivain et peintre Henri Michaux, dès sa jeunesse, refusa le monde extérieur, celui des autres, avec leurs règles, leurs lois et conventions, leurs usages, n’acceptant de réalité que la sienne, intime et personnelle.
“Contre !” est un poème en vers libres, un cri d’exaspération tragique, d’opposition et de défi. 

CONTRE
"Je vous construirai une ville avec des loques, moi !
Je vous construirai sans plan et sans ciment
Un édifice que vous ne détruirez pas,
Et qu'une espèce d'évidence écumante
Soutiendra et gonflera, qui viendra vous braire au nez,
Et au nez gelé de tous vos Parthénons, vos arts arabes, et de vos Mings.

Avec de la fumée, avec de la dilution de brouillard
Et du son de peau de tambour,
Je vous assoirai des forteresses écrasantes et superbes,
Des forteresses faites exclusivement de remous et de secousses,
Contre lesquelles votre ordre multimillénaire et votre géométrie
Tomberont en fadaises et galimatias et poussière de sable sans raison.

Glas ! Glas ! Glas sur vous tous, néant sur les vivants !
Oui, je crois en Dieu ! Certes, il n'en sait rien !
Foi, semelle inusable pour qui n'avance pas.
Oh monde, monde étranglé, ventre froid !
Même pas symbole, mais néant, je contre, je contre,
Je contre et te gave de chiens crevés.
En tonnes, vous m'entendez, en tonnes, je vous arracherai ce que vous m'avez refusé en grammes.

Le venin du serpent est son fidèle compagnon,
Fidèle et il l'estime à sa juste valeur.
Frères, mes frères damnés, suivez moi avec confiance.
Les dents du loup ne lâchent pas le loup.
C'est la chair du mouton qui lâche.

Dans le noir nous verrons clair, mes frères.
Dans le labyrinthe nous trouverons la voie droite.
Carcasse, où est ta place ici, gêneuse, pisseuse, pot cassé ?
Poulie gémissante, comme tu vas sentir les cordages tendus des quatre mondes !
Comme je vais t'écarteler !"

Henri Michaux - in "La nuit remue" - 1934



-- for people in Paris: an exhibition around Michaux to visit until 21 May at "Centre Wallonie-Bruxelles"

-- another Michaux's link to visit  here

"Contre" dit par Michel Bouquet

26/04/2017

Kazuki Tomokawa


Born in 1950, the poet, singer and musician Kazuki Tomokawa is an atypical performer who expresses an outlandish and spreadable energy with his idiosyncratic style of voice.

Often described as a "screaming philosopher", has been chocked by the reading of the Japanese symbolist poet Chūya Nakahara. In the 70s, inspired by Bob Dylan, he started to write his own poems to perform them with an acoustic guitar.

Then he released the album "Hanabana no kashitsu" (Fault of Flowers) on PSF Records, a label until then better known for avant-garde music and psychedelic rock (RIP his founder Hideo Ikeezumi who flied away a few weeks ago).

"Pistol" recorded in 2016 with our friends Armelle Dousset & Matthieu Metzger aka Rhizottome



Another version of "Pistol" excerpted from the Vincent Moon's movie titled "La faute des fleurs"
live at Shangri-La in Osaka - 2009

and other extracts of Kazuki Tomokawa' performances on the Vincent Moon channel