”La terre, il se pourrait bien après tout que ce soit une espèce
de merveilleux petit appareil enregistreur, plaçé là par on ne sait qui,
pour capter tous les bruits qui circulent mystérieusement dans l’Univers.”
Pierre Reverdy - ”En vrac” - 1929

”J’entends tous les bruits de la terre grâce à mes oreilles et mes nerfs de cristal
dans lesquels circulent le feu du ciel et celui des volcans.”
Michel Leiris - ”Le point cardinal” - 1927

"Go, go, go! ... Go! go! ..."
John Lee Hooker

25/10/2020

Frederic Rzewski



Frederic Rzewski (born April 13, 1938 in Westfield, Massachusetts) is an American composer and virtuoso pianist. He began playing piano at age 5. He attended Phillips Academy, Harvard and Princeton, where his teachers included Randall Thompson, Roger Sessions, Walter Piston and Milton Babbitt. In 1960, he went to Italy, a trip which was formative in his future musical development. In addition to studying with Luigi Dallapiccola, he began a career as a performer of new piano music, often with an improvisatory element. A few years later he was a co-founder of Musica Elettronica Viva with Alvin Curran and Richard Teitelbaum. Musica Elettronica Viva conceived music as a collective, collaborative process, with improvisation and live electronic instruments prominently featured. In 1971 he returned to New York. In 1977 Rzewski became Professor of Composition at the Conservatoire Royal de Musique in Liège, Belgium. Occasionally he teaches for short periods at schools and universities throughout the U.S. and Europe.

 


Frederic Rzewski, pianiste et compositeur, est né en 1938 à Westfield, dans le Massachussetts. Il entreprend des études musicales avec Charles Mackey, étudie à Harvard et à Princeton sous la conduite notamment de Walter Piston, Randall Thompson, Roger Sessions et Milton Babbit. En 1960 il séjourne à Florence, tout en entamant une carrière de pianiste spécialisé dans les musiques nouvelles. Il prendra part aux premières performances de K. Stockhausen. À Rome, il fonde en 1966, avec Alvin Curran et Richard Teitelbaum, Musica Elettronica Viva, un collectif avant-gardiste qui mêle improvisation et musique électronique, qui rassemble des musiciens classiques et avant-gardistes. 

 

 

 

L'œuvre de Rzewski est marquée depuis le début par un engagement politique inconditionnel. Marxiste et antimilitariste déclaré, le compositeur prend la défense de tous ceux qui subissent aliénation et injustice. Ainsi son œuvre la plus connue, puissamment exécutée par ses soins, ”The People United Will Never Be Defeated !” est constituée, sur le modèle des "Variations Diabelli" de Beethoven, de 36 variations sur la chanson révolutionnaire latino-américaine, "El pueblo unido jamás será vencido". La plupart des œuvres des années 1980 explorent des nouvelles voies dans l'utilisation de la technique dodécaphonique. Ses œuvres les plus récentes font appel à une écriture plus libre et spontanée. "The Triumph of Death" (1987-1988), la plus monumentale à ce jour, est un oratorio de deux heures sur des textes adaptés de la pièce de Peter Weiss, Die Ermittlung ; dans les années 1990, il a composé "The Road", une formidable pièce de cinq heures pour piano seul. source

  

”Je ne pense pas avoir jamais développé ce que l’on pourrait appeler ”un style”. Chaque musique que je crée semble très différente se ce qui l’a précédée. On ne peut plus se reposer sur une tradition historique” - Rzewski in the 70s dans la revue Vertigo N°36 Amérique - 2009

 

 

The amazing "Miami Recital" where he played "The People United Will Never Be Defeated", a serie of 36 variations on the iconic song "El pueblo unido jamás será vencido" written by Sergio Ortega et Quilapayún.


&

Frederic Rzewski plays Frederic Rzewski on the 8th "Calefax PAN Festival" , December 30, 2011 in Amsterdam: 3 pieces for Piano solo: 1. Salouette - for Salomé Lou Ginsburgh / 2. The Revelator - for Blind Willie Johnson / 3. That's That! - for Mikhail Bulgakov

 

***

21/10/2020

12 instrumenter til Henning

 


The Danish multi-instrumentalist and composer Anders Lauge Meldgaard works in a wide field of musical expressions, ranging from contemporary music to free improvisation over sound installations, songwriting, orchestral midi collages, chamber music, mixtapes, noisy works for electric guitar sextet and lately also electronic music. The tension between composition and improvisation is often used as a motivating force to propel his musical adventures. He has formerly released critically acclaimed albums under the alias Frisk Frugt.

 


"12 instrumenter til Henning" is a new arrangement that sees Meldgaard exploring
the music of the Fluxus artist and composer Henning Christiansen. "About the time that passed", a trio piece (for recorder, cello and piano) by Christiansen from 1975 is the source material for a bright and stimulating new work for extended chamber ensemble, with the tonal language the original blossoming outwards via Meldgaard’s own brilliantly colourful sound palette. 

The album was released last September on vinyl and digital on the label År & Dag  that Meldgaard is part of.

Note by note, Meldgaard has transformed the music of Christiansen from the original trio score into a new radiant composition. Each part is rewritten through a thoughtful system created by Meldgaard, who reflects on the proces: “I’ve imagined how Hennings piece has grown older, the instruments have grown in size, they’ve propagated and changed their pace”. The three original instruments mutate into twelve for classical trained musicians who all play in their individual tempo during the entire piece.

 

 

to listen to

press kit

***

16/10/2020

Jankélévitch et Satie


 
 

Vladimir Jankélévitch (1903-1985), est un philosophe et musicologue français qui a marqué de nombreuses générations d’étudiants par ses cours de morale et de métaphysique.

Autour d’Erik Satie , son ironie et son humour qui apparaît souvent dans les annotations écrites de ses partitions, une rencontre est organisée (date indeterminée) entre Vladimir Jankélévitch, Jean-Joël Barbier, pianiste, Violette Morin, philosophe et Eric Binet.

”Pourquoi est-il plus facile d'ennuyer les gens que de les amuser?”  Erik Satie

 

Jean-Joël Barbier (1920-1994), est un interprète des œuvres pour piano de Satie dont il enregistre une intégrale au début des années 70.

 


Signalons à cette occasion qu’Ornella Volta qui se passionnait pour le compositeur français est décédée en août dernier. Elle devint présidente de  la Fondation Erik Satie qu'elle créa en 1981. Au cours de sa carrière, elle consacra de nombreux ouvrages à Satie, comme entre autres ”L’Ymagier d’Erik Satie” (Francis van de Velde - 1979), ”La Banlieue d’Erik Satie” (Macadam & Cie - 1999) et ”Satie et la danse” (Plume - 1992).


"Rencontre : Jankélévitch à propos de l'humour d'Erik Satie"

signalons  que Jean-Joël Barbier et Vladimir Jankélévitch interprètent le ”Prélude des morceaux en forme de poire”  (vers 25’)


”Tout le monde vous dira que je ne suis pas un musicien… La première fois que je me servi d’un phonoscope, j’examinai un si bémol de moyenne grosseur. Je n’ai, je vous assure, jamais vu chose aussi répugnante… … l’avenir est donc à la philosophie”  Erik Satie




10/10/2020

L'acoustique des lieux

Alain Michon est un artiste sonore qui vit à Toulon.

Après son expérience de danseur chorégraphe au sein du collectif Lolita, il se tourne vers la création sonore en s'intéressant particulièrement aux liens qui existent entre phénomènes sonores et acoustique des lieux. Enseignant pendant de nombreuses années à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris (ensb-a), il anime expérimentations au seing desquelles les corps et les voix des acteurs/interprètes sont mises en jeu dans les différents espaces acoustiques possibles de l'école. 

 

Alain Michon is a sound artist located in Toulon, France.  After his experience as a dancer choreographer within the Lolita collective, he involved to sound creation, particularly interested in the links that exist between sound phenomena and the acoustics of different places. As a teacher for many years at the Ecole des Beaux-Arts in Paris (ensb-a), he leads experiments in which bodies and voices are brought in the different possible acoustic spaces of the school.


Passionné d'enregistrement sonore et ses techniques, travaillant souvent hors des studios, il enregistre in situ ses amis musiciens. Ses travaux de création personnels sont à entendre dans  des installations pour des galeries d'art, des films pour des chorégraphes... 

Aussi, il affectionne particulièrement les bords de mer et leurs sonorités qu'il collecte régulièrement, les voix, les langues, les moteurs et il réalise des documentaires sonores, tout comme il met en scène et en espace (sonore) "La prose du transsibérien ou la petite Jeanne de France"  de Blaise Cendrars.

 

Enthusiast about sound recording and its techniques, he often works outside of the studios and  records his musical friends in situ. His personal creative works can be heard in installations for art galleries, movies for choreographers ... He also is particularly fond of the seaside and their sounds that he regularly collects, as well the voices, languages and  engines. He makes sound documentaries, and directed, for example, "La prose du transsibérien ou la petite Jeanne de France", a poem by Blaise Cendrars.





Extrait de "La prose du transsibérien et de la petite jehanne de france" de Blaise Cendrars - lecture Max Michon pour Soirées Nomades/Fondation Cartier - 1996

***

A découvrir.

To deeply discover.

 

Playlist

La mer


صوتيات المبنى

08/10/2020

Partita for violin

https://en.wikipedia.org/wiki/Witold_Lutos%C5%82awski

"Partita for violin and orchestra"  was composed by Witold Lutoslawski in 1988.
The first performance took place on January 10, 1990 in Munich. Anne-Sophie Mutter was accompanied by the Munich Philharmonic Orchestra, conducted by Lutosławski himself.

 Witold Lutosławski played the violin till the age of nineteen and continued to perform as a concert pianist after the war (...) 
The Partita is one of the compositions in which Lutosławski attempts a synthesis of his previous string' works, turning to, among other things, the sound gestures from the period before "Funeral Music".  
 

 


Anne-Sophie Mutter, violin. 
Antoni Wit, conductor. 
Warsaw National Philharmonic Orchestra
 
 
 
 
 
 
Partita for violin & orchestra (17') 
& 2 other pieces : "Interlude for orchestra" & "Chain 2"



***** 
& don't miss the "13 solo strings" conducted by Witold Lutoslawski himself

02/10/2020

XYZ







lexique (en cours) de mots rares, anciens, parfois inusités ou méconnus, 
tous relatifs au monde du sonore et du musical
 
***
 
Xénophon : s.m. Instrument de musique militaire, en usage chez les guerriers antiques . ”Alcibiade fut accueilli au son du xénophon” - HÉRODOTE

***
Yeulage  : s. m. : Cri de guerre.
 



 
 
 
 
 
 
 
Youyou : Technique vocale propre aux femmes du Maghreb, utilisant des sons modulés et très aigus pour manifester une émotion collective lors de rassemblements: joies et (ou) colères.
 
***
 Za : Syllabe dont on se servait autrefois pour désigner le si bémol.
 



 
 
 
 
 
 
 
Ze-ze : argot populaire  Chanteur ou chanteuse qui blèse, en plaçant la langue entre les dents pour prononcer les s ou les j, ce qui fait parler ze-ze.

Zec :
n. m. Zest. " Parlez françois, hebrien ou grec ; C'est tout ung ; je n'en donne un zec. " (La Curne)

Zif zaf, zef zof, sof saf,
: Onomatopée exprimant le son d’un coup de fouet.

Zigouner :
v.tr. Faire le bruit d'une scie qui coupe mal . origine : Corse
 



 
Zinc (avoir du) argot  Avoir un organe vocal bien timbré.

Zingara (alla)
: (à) la manière tzigane.
 
 
 
***
 
lexique (en cours) de mots rares, anciens, parfois inusités ou méconnus, 
tous relatifs au monde du sonore et du musical : de A à Z

sources : CNRTL /  ”Orchésographie” de Toinot Arbeau (1589) / ”Dictionnaire de musique” - 1768 - Jean-Jacques Rousseau / ”Sommets de la musique” par C.HÖWELER - 1958 - éditions Daphné, Gand, Belgique / ”La gazette musicale” / Petit dictionnaire des mots rares et anciens / Dictionnaire historique de l’ancien françois par Jean-Baptiste de La Curne de Sainte-Palaye / ”Pour tout l’or des mots” de Claude Gagnière - Bouquins/Robert Laffont - 1997 / Dictionnaire des mots rares et anciens de la langue française / Dictionnaire de musique, Léon et Marie Escudier (1872) / Emile Gouget ”Metronimo” argot musical  (1892) / ”La puce à l’oreille” Claude Duneton - ed. Stock 1978 /



***