”La terre, il se pourrait bien après tout que ce soit une espèce
de merveilleux petit appareil enregistreur, plaçé là par on ne sait qui,
pour capter tous les bruits qui circulent mystérieusement dans l’Univers.”
Pierre Reverdy - ”En vrac” - 1929

"Le rôle de l'artiste créateur est de créer des lois, non pas de suivre celles qui sont déjà faites"
Ferruccio Busoni

"Go, go, go! ... Go! go! ..."
John Lee Hooker

27/06/2019

Sismographie des Luttes




"Sismographie des luttes"
vers une histoire globale des revues critiques et culturelles.

"Seismography of Struggle" 
Towards a Global History of Critical and Cultural Journals

Prochainement, du 24 janvier au 24 février 2019, l'exposition sera présentée
à Toulouse au musée "Les Abattoirs"
 
Elle a déjà été présentée à Paris dans les locaux de l'INHA en novembre 2017,
à Rabat au Maroc au Kulte Center for contemporary Art & Edition en juin/juillet 2018,
au Sénégal dans le cadre de la programmation off de la Biennale de Dakar,
au RAW, Centre pour l'art, le savoir et la société en mai/juin 2018
& in NYC, in the Gallatin Galleries during September/October 2018  ***
& à la même période à Marseille à La Compagnie
& en juillet/août/septembre 2019 au Beirut Art Center

INFOS


Commissariat : Zahia Rahmani (INHA)
Assistantes de l'exposition et chargées de la recherche
                         Florence-Duchemin Pelletier (INHA) & Aline Pighin (INHA)
Graphiste : Thierry Crombet - RelativDesign
Composition musicale originale : Jean-Jacques Palix

▬▬▬▬

Une installation vidéo projette une généalogie des revues dans le monde.  
L'image des revues dans le monde de la fin du 18e siècle à nos jours, présente dans une juste articulation avec les contextes historiques et territoriaux, les revues, leurs couvertures, mais aussi des contenus historiques, textes manifestes, portraits…
La revue culturelle est un objet essentiellement moderne. Elle est le lieu de l'expérience scripturale et graphique, mais c’est avant tout un support critique, visuel et littéraire qui fait constamment irruption dans l'accompagnement des luttes que les femmes et les hommes ont mené dans le monde pour leur émancipation.

En ce sens et en raison du recouvrement mondial qu'a été le colonialisme moderne, l'on peut dire que la revue culturelle est par essence, par son hybridité, sa mobilité et son existence précaire, souvent née dans l'urgence et la nécessité, un pur objet de l'expérience coloniale : et ce faisant un laboratoire de la modernité. C'est à l'intérieur de ces espaces contraints et divisés, qu'émerge la revue telle qu'on l'entend : un espace critique et politique en quête d'autonomie. L’histoire des revues et leurs contenus ne cesse de rendre compte de ce long continuum.


La doyenne des revues culturelles de langue française serait peut-être née à Haïti, à Port au Prince, l'Abeille Haytienne en date du 7 juillet 1817. La revue ne cesse de dire une ambition d'indépendance contrariée parce-que faite à la fois nécessairement de voix singulières, d'auteurs volontaires, tentés par des perspectives politiques et culturelles renouvelées.

























Présentant plus de mille revues, l'exposition ne prétend pas à l'exhaustivité mais témoigne qu'une recherche collective, multilingue et décentrée, telle qu'elle a été menée à l'INHA, conforte une histoire globale de l'art. Elle permet de réévaluer et surtout faire exister la vie intellectuelle politique, artistique et critique qui s’est exercée au cœur des empires coloniaux.



dossier de presse



"Seismography of Struggle" 
Towards a Global History of Critical and Cultural Journals
"Seismography of Struggle" brings a kaleidoscope of non-European critical and cultural journals, including those from the African, Indian, Caribbean, Asian, and South American diaspora. A critical and cultural journal, is, through its hybridity, its mobility and its precarious existence, a pure object of colonial experience. By its nature, it is a laboratory of modernity. In the wake of revolutionary movements of the end of the 18th century and up to the watershed year of 1989, they were often born out of urgency and necessity. The populations of the territories who represent themselves in this sound and visual work experienced colonialism, slavery, Apartheid, and genocides.  The show's montage of images and sounds, covers, texts, and portraits of foundational figures, as well as the key words and key discursive and graphic strategies for liberation, reverberate across the 800 images featured in Seismography of Struggle.



 

Un chien andalou


https://en.wikipedia.org/wiki/Un_Chien_Andalou

"Szenario"  est une pièce pour orchestre et bande magnétique 
composée par Mauricio Kagel en 1982.

Sur une commande de la Télévision Suisse DRS, "Szenario" est une adaptation musicale 
pour le film "Un chien andalou" de Luis Buñuel.
Ce film accompagné de la musique de Kagel fut montré à l'occasion 
du Festival d'Automne à Paris en 1983. (cf prog.)



dans le livre de ses écrits  "Parcours avec l'orchestre", Kagel parle de ce projet.







***

23/06/2019

IJK


ialème ou ialèmos : Chant funèbre, en usage chez les Grecs, comme le Sinos, et aussi le Moneros chez les Egyptiens. Ialème est le fils d'Apollon et de Calliope. Il donna son nom au chant funéraire dit ialémos.

ictus : accent dans la prosodie qui peut correspondre au temps fort dans la musique mesurée. Autrefois, le geste ”percussion” du conducteur vers les chanteurs, les coups utilisés pour orchestrer le battement de la mesure.

inganno : n.m. ”Cadença per inganno”, espèce de cadence qui donne une résolution différente de celle que l’oreille attend.

iouler : v. t.  Vocaliser à la manière des chanteurs Tyroliens et de quelques autres peuples montagnards, avec des coups de gosier très rapides du grave à l'aigu. (cf Yodel)



ison : n. f. Terme de musique ancienne employé seulement dans cette expression propre au plain-chant: chant en ison, psalmodie tenue en sourdine ordinairement tonique.

iulos : Chansons des moissonneurs grecs, chantés en l’honneur de Cérès.



 


Jaboterv.t.  Parler beaucoup, d’une voix peu élevée et de choses peu intéressantes.

Jambon : (argot ancien) : Violon. Au XVIIe siècle, la contre-basse du hautbois était appelée cervelas et au moyen âge, on se servait d'un violon à trois cordes, la gigue (de giga, jambe, cuisse), ainsi nommé à cause de sa ressemblance avec un gigot.

Jouailler : (argot musical)  Jouer négligemment ou médiocrement d'un instrument.

Jug band (ou Juke band) :  nom donné à de petits orchestres américains de jazz à la fin du 19ème siècle, ”Jug” (pichet) faisant référence à une contrebasse bricolée avec un pot de terre cuite. Ces orchestres utilisaient des instruments traditionnels et des instruments bricolés comme le washtub bass, le ”washboard”, des cuillerées servant de percussions, des peignes recouverts de papier de soie, des kazoos. La musique informelle et énergique de ces orchestres visait à faire danser le public et a ainsi contribué au développement du rock'n'roll.

http://www.jugstore.com/memphisjb.html 
Memphis Jug Band  - circa 1925


Jugulibrancheadj.  Dont les ouïes (pour les poissons) s’ouvrent sous la gorge.





K : Abréviation de ”L. von Köchel” qui accompagne le numérotation des oeuvres de Mozart.

Kanoun aussi Kanun, Qanun, Kalong :  Instrument arabe à cordes, de la famille des cithares sur table, ayant une forme triangulaire, qui se pince avec les doigts. 



Karabo : Petit tambour des Egyptiens et des Abyssins.

Kazoo aussi Gazou : Instrument qui modifie la voix. Proche du mirliton, il est constitué d'un tube fermé par une membrane. En chantonnant, le musicien fait vibrer la membrane qui transforme le  timbre de la voix en sons nasillards.
Keou-Kin :  Espèce de guimbarde chinoise que l'on nommait anciennement trompe de Béarn. 

Kyrién.m.  liturgie  Partie de la messe qui renferme une triple invocation à Dieu répétée 3 fois. Musique composée sur les paroles du Kyrié.


-------------

lexique (en cours) de mots rares, anciens, parfois inusités ou méconnus, 
tous relatifs au monde du sonore et du musical : A B C D E F G H

sources : CNRTL /  ”Orchésographie” de Toinot Arbeau (1589) / ”Dictionnaire de musique” - 1768 - Jean-Jacques Rousseau / ”Sommets de la musique” par C.HÖWELER - 1958 - éditions Daphné, Gand, Belgique / ”La gazette musicale” / Petit dictionnaire des mots rares et anciens / Dictionnaire historique de l’ancien françois par Jean-Baptiste de La Curne de Sainte-Palaye / ”Pour tout l’or des mots” de Claude Gagnière - Bouquins/Robert Laffont - 1997 / Dictionnaire des mots rares et anciens de la langue française / Dictionnaire de musique, Léon et Marie Escudier (1872) / Emile Gouget ”Metronimo” argot musical  (1892) /


-------------



20/06/2019

Cassis

Cassis is a little town, down south of France on the eastside of Marseille, 
along the "Mer Méditerrannée" on the begining of what is called "French Riviera".



Jerome Hill (1905 – 1972) was an American filmmaker and artist.


Beginning in the 1930s, Jerome Hill made his main residence in Cassis, a scenic port town on the Mediterranean Sea, in front of the dramatic cliffs of Cap Canaille. Cassis became the heart of his creative life, the inspiration for many of his paintings, a backdrop for his films, and the center of his social and artistic life.

In Cassis, Jerome Hill began experimenting with film and motion picture cameras. 
Filmmaking soon became 
his main artistic activity, in addition to painting and music composition.

Film Portrait (1972), his masterwork and cinematic memoir, is a diary film in which he presents his life and milieu through old home movies and newly-staged scenes, many hand-colored and animated.


and "Cassis" is a 1950' movie as an autobiographic sketch



***

15/06/2019

Les particules


"Les Particules" est le premier long métrage de fiction du jeune cinéaste suisse Blaise Harrison

A ne pas manquer, ce film est programmé ces jours-ci sur les écrans français,
et notamment à Marseille (La Baleine) et Paris.
bande-annonce
Sélectionné à la "Quinzaine des réalisateurs" du Festival de Cannes, 
il raconte l'histoire de jeunes qui vivent au quotidien un univers gris et ennuyeux pour leur dernière année de lycée. 
A 100 mètres sous leurs pieds, le LHC, l’accélérateur de particules le plus puissant du monde, provoque des collisions de protons pour recréer les conditions d’énergie du big bang, et détecter des particules inconnues à ce jour. L’hiver s’installe et le personnage principal P.A. voit le monde changer autour de lui et commence à observer des phénomènes étranges, des modifications dans l’environnement, de façon imperceptible d’abord, puis c’est tout son monde qui semble basculer...

"P.A. possède une sorte de super-pouvoir, une acuité que les autres n’ont pas, une hypersensibilité aux choses, aux éléments de la nature et à l’invisible. Le monde est une énigme totale et des chercheurs très sérieux envisagent les choses les plus folles. Quand on est adolescent un peu sensible, tout cela provoque un grand vertige..."
Blaise Harrison 

+-+-+ 
Aux confins d'un réel très réel et d'une rêverie légitime et vitale, ce film possède un charme réel dû à sa réalisation tout en délicatesse et retenue, en minimalisme maitrisé,
avec un excellent montage elliptique et aussi un très beau travail de la bande-son accompagnée des musiques de l'artiste belge Èlg, aka Laurent Gérard, Kaumwald
et aussi membre du groupe "Orgue Agnés".

A écouter, donc, les musiques et  extraits de la bande-son qui sont publiés par three:four records.


Les dessous d'une scène du film révélés par le réalisateur: ICI
à voir après avoir vu le film, bien entendu.


*** 

07/06/2019

In Search of Lost Beauty


pic by Romas Jurgaitis

Žibuoklė Martinaitytė is a New York-based Lithuanian composer whose works explore the tensions and longings of identity and place. In her chamber and orchestral compositions, she creates sonic environments where musical gestures emerge and disappear within transparencies and densities of sound layers. It’s music that slides on the very blades of emotions.

"Ideas for my compositions often emerge from non-musical sources. A sentence in a book, a line of poetry, or watching forces of nature unfold can trigger the imagination. .. Once I commit to an idea, a different type of work begins. The creative process is usually quite slow despite moments or even hours of burning inspiration. What takes time is not the composing itself, but dealing with inner and outer disturbances evoked by the creative process. When one enters that territory of the unknown, there are dark forces one has to conquer."
Žibuoklė Martinaitytė from an interview by Allen Shearer for Composersinc


In March 2019, Starkland records announced her  “In Search of Lost Beauty” CD's release, performed by the prize-winning Lithuanian piano trio FortVio. This amazing work is composed for piano, violin, cello, electronic soundtrack, and synchronized video projections.


 

A review for this new release, a hauting and deep composition,  at "a closer listen"

“While Martinaitytė is a master of the subtle and the delicate, her compositions equally demonstrate her capacity for the bold, with passages of grandeur and turbulence.”
Christopher Nosnibor for Aural Gravitation


and the amazing "Horizons" for symphony orchestra (2013)



*** 

02/06/2019

Mumbai



Old film of Bombay/Mumbai, India street life taken from January 11-14, 1929.
These films were taken with early Movietone sound cameras




***