"Music is the cup that holds the wine of silence. Sound is that cup, but empty. Noise is that cup, but broken.”

Robert Fripp


"Le rôle de l'artiste créateur est de créer des lois, non pas de suivre celles qui sont déjà faites"
Ferruccio Busoni

"Go, go, go! ... Go! go! ..."
John Lee Hooker

19/01/2019

Annette Oratorio


Conçu par Pascale Nandillon et Frédéric Tétart pour l'Atelier Hors Champ, le spectacle
"Annette Oratorio" réunit sur scène une comédienne, une chanteuse lyrique et un musicien électro-acoustique, dans un oratorio théâtral élaboré à partir des carnets d’Annette Libotte, rédigés en 1941 et 1942 depuis l’hôpital psychiatrique de Schaerbeek où elle était internée à cause d’hallucinations auditives. Les textes proviennent de la Collection de l'Art Brut de Lausanne.


au Théâtre de la Commune d'Aubervilliers  du 25 au 30 janvier 2019.
réservations: 01 48 33 16 16 - billetterie@lacommune-aubervilliers.fr

avec
Pascale Nandillon (mise-en-scène, retranscription et adaptation)
Frédéric Tétart (mise-en-scène, musique, retranscription)
Sophie Pernette (comédienne, retranscription)
Juliette de Massy (chanteuse)


La création a eu lieue les 18 et 19 janvier à La Fonderie dans la ville du Mans.
dossier artistique


Annette Libotte invente une langue phonétique qu’on ne déchiffre qu’à haute voix. Sa puissante oralité nous convoque à la source du langage – on y entend le  chemin escarpé que prend la langue pour naître, déformée, balbutiée, libérée dans le chant. Ses écrits font état de ce qui traverse sa vie, sa pensée, sa chair ; ils témoignent de son affairement quotidien, sa faim, sa soif, son désir de liberté, son exil sur le rivage de la maladie.


"Annette Oratorio" s’inscrit dans le sillon des travaux de l'Atelier Hors Champ, autour des langues singulières, profondément corporelles, naturellement musicales, de Vaslav Nijinski, August Stramm, Christophe Tarkos, Henri Michaux, Virginia Woolf... Témoignages existentiels, langues insoumises, bousculant les carcans du langage - menant l'acteur au bord d'une expérience essentielle et désarmante de la parole.



"...Qu'il soit l'espace de la question ouverte et de la polyphonie. Qu'on y entame un dialogue profond avec l'autre, avec la fibre de sa pensée – ce cerveau commun qui se construit entre le plateau et les spectateurs. Qu'on y sonde le réel. Qu'il fissure les carcans du langage et des corps, qu'on y entende des voix inouïes.Qu'il ose sa liberté et qu'on s'y affranchisse." 
Frédéric Tétart et Pascale Nandillon à propos de ce qu'ils attendent du théâtre




*** 
 

Aucun commentaire: