"Music is the cup that holds the wine of silence. Sound is that cup, but empty. Noise is that cup, but broken.”

Robert Fripp


30/09/2016

Concerto mécanique pour la folie



"Concerto mécanique pour la folie" - ou "la folle mécamorphose" - est un film de 1963 faisant partie du fonds Eric Duvivier. Ce fonds est constitué de films réalisés en partenariat avec des laboratoires médicaux dont le laboratoire Sandoz.
Toujours en 1963, Eric Duvivier tente de restituer les visions sous drogues hallucinogènes d'Henri Michaux dans "Images du monde visionnaire", film interdit par la censure à sa sortie.


avec Jacques Igelin (Higelin) et Dominique Grange
Jacques Higelin est un chanteur français et Dominique Grange, chanteuse et comédienne, est connue pour sa participation active aux événements de Mai 68 en France lui faisant abandonner la chanson de variétés au profit de textes libertaires et contestataires. 

Collaboration artistique : Erró
avec la voix de François Dufrêne
Les musiques utilisées sont malheureusement inconnues et non génériquées.

La maladie mentale par rapport à l'action d'un monde mécanisé. Illustration très libre et sur le mode symbolique de ce qu'on peut appeler "l'aliénation de l'homme par sa propre production, la machine" et qui lui ôte la possibilité de distinguer ce qui est objectif de ce qui est subjectif. Mécanisé à son tour, l'être humain cherche à fuir ce monde qui l'accable. Se pose alors le problème de sa difficile adaptation à la nouvelle situation technique créée.

"Concerto mécanique pour la folie" fut projeté en France en 1967 dans les salles "Art et Essais" au sein d'une compilation de 4 films intitulée "Hallucinations" puis est sorti en salle sous cette forme en 1971.
Ce film est aujourd'hui régulièrement associé à l'univers de l'artiste Erró.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

DINGUE !
(avec des sculptures de Takis, Nicolas Schöffer,...)

Musique : Joël COurtinat ?
L'enquête continue