”La terre, il se pourrait bien après tout que ce soit une espèce
de merveilleux petit appareil enregistreur, plaçé là par on ne sait qui,
pour capter tous les bruits qui circulent mystérieusement dans l’Univers.”
Pierre Reverdy - ”En vrac” - 1929

"Le rôle de l'artiste créateur est de créer des lois, non pas de suivre celles qui sont déjà faites"
Ferruccio Busoni

"Go, go, go! ... Go! go! ..."
John Lee Hooker

19/05/2016

Poème électronique



Pour l’Exposition Universelle de 1958 à Bruxelles, le directeur de la maison Philips commanda un pavillon à l'architecte Le Corbusier.  Celui-ci répondit ”Je ne ferai pas de pavillon ; je ferai un Poème électronique avec la bouteille qui le contiendra”, et prit immédiatement contact avec Edgar Varèse (1883-1965).

http://preparedguitar.blogspot.fr/2016/05/poeme-electronique-by-edgar-varese.html

Le Corbusier expliquera son choix dans une lettre à Fernand Ouellette, auteur d’un ouvrage sur Varèse (publié chez Seghers en 1966): ”Immédiatement j'ai pensé à Varèse, dont je n'avais pas eu à m'occuper depuis près de vingt-cinq ans. Et cela fut si fort que je déclarai que je n'entreprendrais cette tâche qu'à la condition que ce soit Varèse qui fasse la musique.”

https://fr.wikipedia.org/wiki/Po%C3%A8me_%C3%A9lectronique 
Enregistré sur une bande à trois pistes et diffusé sur 450 haut-parleurs dans le pavillon finalement dessiné par Iannis Xenakis,  le ”Poème électronique” durait 8 minutes, et pour les entractes, Xenakis avait composé une courte musique intitulée ”Concret PH”  (PH pour Parabole/Hyperbole).





***

partition et notes du "poème électronique"  ICI en pdf

***

Aucun commentaire: