"Music is the cup that holds the wine of silence. Sound is that cup, but empty. Noise is that cup, but broken.”

Robert Fripp


09/11/2014

Sonnet des voyelles


Le célèbre poème d'Arthur Rimbaud a suscité de nombreuses interprétations sans qu'aucune soit réellement satisfaisante.
Celle proposée par le poète sonore Henri Chopin est un mystification pleine d'humour qui a été publiée sur disque dans sa revue "OU" N°44, en 1974.

Dans l'émission "Sonar", animée par Charles Dreyfus et Bernard Gerbaud en 1984, Henri Chopin nous parle de ce poème qu'il nous fait écouter.



"A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,

Je dirai quelque jour vos naissances latentes :

A, noir corset velu des mouches éclatantes

Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,
 

Golfes d'ombre ; E, candeur des vapeurs et des tentes,

Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ;

I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles

Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;
 

U, cycles, vibrements divins des mers virides,

Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides

Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;
 

O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,

Silences traversés des Mondes et des Anges :

- O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux ! -"

Arthur Rimbaud - 1872


Aucun commentaire: